Peugeot au Mondial Paris 2018

Et Demain ? 

Interview de Gilles Vidal, Directeur du style Peugeot.

Swany B: Depuis le dernier salon de l'Auto, il y a deux ans, quelles ont été les avancées chez Peugeot ?

Gilles Vidal : Nous lançons la 508 version break. C'est pour nous un enjeu important qui montre bien l'évolution de l'automobile. Cette 508 est plus basse et plus compacte, ce qui représente un atout certain pour elle. 

Il y a un désintérêt pour les grosses voitures en ce moment et le salut pour les berlines classiques c'est d'être plus attractives.La conduite autonome et électrique arrive et de plus en plus de concepts car sont conçus dans cette perspective. C'est aujourd'hui une réalité, je dirai "politique", pas encore concrète certes, mais il existe des routes expérimentales aux USA, en Allemagne, en France aussi. Nous sommes à la veille de la grande révolution de l'automobile!

S.B : Cela va se traduire comment ? Et quel calendrier ? 

G.V : Pour la conduite autonome, il est très facile de placer des caméras dans une voiture. Ce n'est pas compliqué techniquement. Tout dépendra en revanche des futures lois et des autorisations gouvernementales ainsi que des compagnies d'assurances pour la définition des responsabilités. La voiture autonome, celle qui n'aura pas besoin de conducteur, sera sur nos routes dans les années 2030/2035. Les constructeurs sont prêts. C'est maintenant aux autorités de donner le feu vert.

S.B : Et le conducteur dans tout ça... Que deviendra-t-il ?

G.V : Cela restera des voitures. Simplement, nous n'aurons plus besoin de permis de conduire. Et nos arrières petits enfants se diront :"Mais ils étaient fous avant ! Ils conduisaient eux-même leur voiture..."(rire). Il y aura un énorme progrès en matière de sécurité. Avec les véhicules autonomes les routes seront plus sûres. On passera de 3500 morts à 3 morts par an en France.

S.B : En attendant 2030/2035, la voiture d'aujourd'hui doit faire face à beaucoup de critiques. Et la  1ère c'est la pollution ? 

G.V : Peugeot, pour parler de nous, se concentre sur l'hybride et l'électrique. Tout notre parc va devenir soit hybride, soit électrique. Et le niveau de CO2 (dioxyde de carborne) baissera drastiquement pour l'ensemble de la marque. En revanche, il y aura une demande plus importante d'électricité et pour certains pays européens- je pense à l'Allemagne avec ses centrales à charbon - ce sera une complication supplémentaire.

S.B : Et le vélo? Pour les grandes villes, beaucoup y voient la solution pour lutter contre la pollution. Et des deux roues, vous en fabriquez chez Peugeot !

G.V : Les ventes de nos vélos électriques doublent chaque année. Elles explosent malgré des prix qui restent élevés et qui vont de 1200 à 6500 euros. Il faut reconnaître que c'est bien pratique pour arriver à son lieu de travail sans beaucoup d'effort et... sans polluer.

S.B : Pour conclure, vous êtes optimiste quand on parle d'avenir de l'automobile ? 

G.V : On réfléchit à un imaginaire qui arrive. Au contraire de la Science-Fiction qui est pessimiste, le futur est émotionnel. Enthousiasmant. Il y aura toujours chez les humains l'idée de changer le monde et pour l'automobile les designers se doivent de présenter un avenir radieux. 

( Propos recueillis par Swany B.) 

Dsc5125ok jpg ok
Dsc5122ok jpg ok
Dsc5113ok jpg ok
Dsc5012ok jpg ok
Dsc5041 jpg ok
Dsc5052ok jpg ok
Dsc5044okre jpg ok 1

Ajouter un commentaire