Les 24H du Mans 2017

C'est l'heure des 24H du Mans 

Dsc0748 copie

Dsc0503 copie

Les 24 heures du Mans s’enrichiront ce week-end du 17 juin d’une nouvelle épreuve.

Ce sera le 85ème épisode de la longue histoire de cette course qui a vu le jour en 1923 et qui fait partie des trois circuits les plus prestigieux de la compétition automobile, avec le Grand Prix de Monaco et les 500 miles d’Indianapolis.
 
Comment se préparent les 24H du Mans ? 
Avec ma photographe, Gaëlle, nous avons pris le chemin de la Sarthe pour découvrir l’ambiance des essais. C’était le 4 juin dernier : « la journée test » comme l’appellent les pilotes.

Ce jour-là, le paddock de l’écurie Toyota avait des airs de revanche. Le souvenir cuisant de leur défaite l'année dernière lors du dernier tour de circuit. La réponse est arrivée très vite lors des essais : deux Toyota seront en tête sur la première ligne de la grille de départ. Nous n’étions pas venues pour rien !

Voilà pour la course. En tout cas pour le fait majeur de cette journée test. Quant à la préparation même de la compétition, les rencontres (voir interviews) avec Brigitte Tinard, commissaire officielle des circuits et avec le docteur Sylvain Godchaux nous ont été d'une grande aide.
 
Petit détail : Brigitte Tinard est la seule femme commissaire des 24Heures du Mans. Et il n'y a qu'une seule femme pilote sur le circuit cette année, la danoise Christina Nielsen sur Ferrari. Au secours les féministes !

  

Entrevue avec Brigitte Tinard.

Dsc0616 copie

Swany :  Quel est votre rôle exact sur les circuits automobiles ?

Brigitte : Commissaire, c’est une passion bénévole avec une ambiance de camaraderie énorme car il n’y a pas d’argent  en jeu vu que personne n’est payé, par rapport au travail effectué. C’est la passion qui nous anime. Durant la semaine des 24H du Mans, nous sommes entre 1500 et 1700 commissaires bénévoles et le jour des essais comme aujourd'hui, nous sommes entre 500 et 600 commissaires.

Swany : Depuis quand exercez-vous ce métier de commissaire ?

Brigitte : C'est la 10e année !

Swany : Quels sont les autres circuits sur lesquels vous travaillez en plus des 24 H du Mans ? 
 
Brigitte : Le circuit du Vigeant. Celui du Lédenon à côté de Nîmes qui est un circuit privé. Et également celui de Spa en Belgique que je referai l’an prochain. Comme je suis à la retraite depuis quatre jours (rires), je vais pouvoir faire davantage de courses. 

Swany : Vous devez avoir des tas de souvenirs après toutes les courses que vous avez suivies ?

Brigitte : Autrefois, les pilotes ne se relayaient pas. Henri Pescarolo faisait les 24H seul, alors qu’aujourd’hui les pilotes roulent 2h environ. Henri est le commentateur des 24H du Mans pour Eurosport. C’est un grand pilote, il a fait 33 fois les 24H du Mans ! C'est un grand Monsieur avec beaucoup de valeurs, et qui respecte les commissaires.

Swany : Je me demandais à quoi servaient tous ces drapeaux que les commissaires utilisent ?

Brigitte : Les 6 couleurs des drapeaux ont une signification.
Le vert pour l’ouverture de piste, le jaune en cas d’incident, le bleu qui indique au pilote qu’il y a un dépassement en vue, le blanc pour un véhicule au ralenti et le rouge et jaune qui signalent un changement d’adhérence sur la piste.
 

Dsc0525 copie

Brigitte Tinard le jour des essais aux 24H du Mans. 

 

 

 


Entrevue avec Docteur Sylvain GODCHAUX.
 
Dsc0870 copie

Swany : Quel le dispositif est mis en place sur le circuit des 24Heures ? 

Docteur Godchaux : Nous prenons en charge toutes les pathologies des pilotes et des équipes pendant les essais et bien sûr pendant la course.

Swany : Et vous êtes combien sur le terrain ? 

Docteur Godchaux :  Nous sommes 70 médecins – sans bloc opératoire - ce dernier est en ville, tout proche, au pôle santé sud.
Je suis responsable de la santé des pilotes et des équipes lorsque la pathologie ou un traumatisme intervient. Le médecin chef peut déclarer le pilote inapte à conduire. Et il faut avoir en tête que le temps de conduite est règlementé.
 

Dsc0852 copie    Dsc0836 copie   

                     Christina Nielsen, pilote Ferrari                                           Ecurie Michelin pour conseil pneumatique 

Dsc0791 copie    Dsc0629

Ibrahim Bangoure, staff contrôle                                                                                      La surveillance des pompiers                                              

Dsc0839 copie

Le paddock de l'écurie Ferrari

Dsc0699 1

Dsc0808 copie

Dsc0745 copie
 

Dsc0695 copie

Dsc0640 copie 1

Dsc0687 copie

Images de la journée d'essais

Dsc0702 copie

Dsc0756 copie

Reportage de Swany B.

 

 

Crédits : 

Photographe : Gaëlle Pignon. 

Bureau de presse : L'APPART PR.

 

 

Commentaires (3)

Brigitte
  • 1. Brigitte | 17/06/2017
Super reportage, bravo
Oui courses superbes
Brigitte
  • 2. Brigitte | 17/06/2017
Philippe Bezeau
  • 3. Philippe Bezeau | 17/06/2017
J adore l ambiance des circuits automobiles..
Pas encore fait les 24 heures du Mans.. l ambiance doit y être.. torride..
Merci de la découverte.. de l avant course .

Ajouter un commentaire